Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Butineurs du Val de Bièvre

Dasypoda hirtipes : abeille sauvage et solitaire

22 Août 2013 , Rédigé par Dan

Nous avons retrouvé notre abeille des sables, l'abeille à culotte sur les fleurs à capitule jaune. Principalement sur la picride fausse-épervière (Picris hieracioides) qui a pu prendre son essor sur le parc des Hautes Bruyères grâce à la gestion différenciée et à l'abandon des produits phytosanitaires pratiqué sur ces zones du parc.

Pollen et nectar sont récoltés uniquement sur des astéracées, les espèces ligulées en particulier (picrides et chicorées). Attention ses fleurs se referment en début d'après-midi. Photos Dan Failler.Pollen et nectar sont récoltés uniquement sur des astéracées, les espèces ligulées en particulier (picrides et chicorées). Attention ses fleurs se referment en début d'après-midi. Photos Dan Failler.Pollen et nectar sont récoltés uniquement sur des astéracées, les espèces ligulées en particulier (picrides et chicorées). Attention ses fleurs se referment en début d'après-midi. Photos Dan Failler.
Pollen et nectar sont récoltés uniquement sur des astéracées, les espèces ligulées en particulier (picrides et chicorées). Attention ses fleurs se referment en début d'après-midi. Photos Dan Failler.Pollen et nectar sont récoltés uniquement sur des astéracées, les espèces ligulées en particulier (picrides et chicorées). Attention ses fleurs se referment en début d'après-midi. Photos Dan Failler.
Pollen et nectar sont récoltés uniquement sur des astéracées, les espèces ligulées en particulier (picrides et chicorées). Attention ses fleurs se referment en début d'après-midi. Photos Dan Failler.Pollen et nectar sont récoltés uniquement sur des astéracées, les espèces ligulées en particulier (picrides et chicorées). Attention ses fleurs se referment en début d'après-midi. Photos Dan Failler.

Pollen et nectar sont récoltés uniquement sur des astéracées, les espèces ligulées en particulier (picrides et chicorées). Attention ses fleurs se referment en début d'après-midi. Photos Dan Failler.

Si la charge de pollen transportée est importante c'est grâce aux grandes brosses situées sur la paire de pattes postérieures.

Alors que le site de nidification est en pleine expansion, parallèlement la floraison des picrides ou de la chicorée sauvage (Cichorium intybus) est à son apogée dans cette deuxième moitié du mois d'août. Le lien entre les deux événements semble évident et nous avons ici une belle démonstration d'un écosystème qui se remet en place quand les tontes de pelouses font la pause estivale.

Quelques définitions pour y voir plus clair, car ce n'est pas simple tout ça !

Abeille solitaire : une espèce qui ne s'organise pas en colonie mais qui parfois se regroupe en bourgade. Pas de reine. En général chaque œuf, puis larve possède ses propres réserves pour passer l'hiver.

Abeille domestique : nous avons une seule espèce Apis melifera (notre abeille) divisée en sous-groupe, Apis melifera carnica pour les Balkans, Apis melifera ligustica pour l'Italie et Apis melifera melifera pour l'abeille noire d’Europe de l'ouest etc. et toutes sortes de croisements entre ces deux races, la plus réputée étant la Buckfast.

On les appelle domestiques car elles sont élevées par l'homme. Qu'en est-il de cette espèce à l'état sauvage ?

Abeille sauvage : toutes les espèces solitaires et sociales sauf Apis mellifera. Ici se rajoutent les bourdons, les guêpes et les frelons organisés en société (reine, ouvrière, mâle).

Lire la suite

Sophora du japon : l'arbre à miel

16 Août 2013 , Rédigé par Dan

C'est parti pour la dernière grande miellée de la saison.

Ce 15 août 2013, les abeilles du rucher des hautes Bruyères sont en pleine activité sur une rangée de Sophora du Japon (Styphnolobium japonicum).

Un arbre de la famille des fabacées qui fournit nectar et pollen d'une manière généreuse mais qui demande une grande patience car les fleurs apparaissent au bout d'une vingtaine d'années seulement. C'est un arbre mellifère de première importance car sa floraison a lieu dans une période creuse question ressources. La fleur est odorante et fournit du nectar en quantité. Les abeilles butinent même les fleurs tombées précocement au sol.

La floraison du sophora est en pleine explosion dans une allée du parc départemental des hautes Bruyères.
La floraison du sophora est en pleine explosion dans une allée du parc départemental des hautes Bruyères.La floraison du sophora est en pleine explosion dans une allée du parc départemental des hautes Bruyères.
La floraison du sophora est en pleine explosion dans une allée du parc départemental des hautes Bruyères.

La floraison du sophora est en pleine explosion dans une allée du parc départemental des hautes Bruyères.

Les colonies les plus faibles du rucher ont été réunies afin de préparer l'hiver. Cette ressource inespérée et le beau temps qui perdure sont une chance pour nos abeilles.

Les réserves de miel pour passer la mauvaise saison seront assurées grâce à cette magnifique rangée d'arbres à miel. La floraison est assez longue et tiendra un bon mois si le temps reste clément.

Lire la suite

Le rucher des Hautes Bruyères

15 Août 2013 , Rédigé par Dan

Une nursery, c'est le terme qui convient le mieux pour définir le rucher du parc des HB.

Pour cette première année, le rucher a accueilli les divisions du printemps ainsi que les essaims récupérés dans les jardins ou même en pleine rue dans la ville du Kremlin Bicêtre.

Nous avons aussi installé deux ruches Warré en plein essor.

Il n'y a donc aucune ruche en production de miel, mais des jeunes essaims en développement.

Pour ce rucher nous avons des projets d'élevages de reines pour l'année 2014. L'objectif étant d'avoir toujours sous la main des jeunes reines sélectionnées issues de nos meilleures ruches pour pallier aux déficiences ou aux accidents sur les autres ruchers. Elever des reines fait maintenant partie des compétences que les apiculteurs se doivent de maîtriser pour effectuer des sélections et obtenir ainsi des colonies adaptées à notre environnement.

La surprise de ce printemps a été le nombre important d'essaims qui circulaient dans la nature. Parmi ceux qui ont rejoint le rucher certains étaient très importants et sont déjà enruchés, d'autres plus faibles au départ se développent grâce à un nourrissage approprié dans les ruchettes Dadant 5 cadres.

Les cours d'élevage auront lieu dans les locaux de l'espace archéologique. Une occasion pour remercier les Services de l'Environnement du 94 pour leur aide.

Les ruches sont disposées pour recevoir l'ombre des noisetiers, aux horaires les plus ensoleillésLes ruches sont disposées pour recevoir l'ombre des noisetiers, aux horaires les plus ensoleillés

Les ruches sont disposées pour recevoir l'ombre des noisetiers, aux horaires les plus ensoleillés

Lire la suite

Le butin du parc

4 Août 2013 , Rédigé par Dan

Les Butineurs rentrent leurs premières hausses.

C'est toujours une fête de découvrir leur état et de rapatrier vers un lieu sûr la récolte du rucher du Parc Départemental du Coteau.

Cinq ruches en production dans ce rucher et un résultat satisfaisant compte tenu du printemps plutôt frais qui avait retardé le butinage.

Pour les adhérents qui possèdent aujourd'hui une belle expérience apicole grâce aux cours du soir et au suivi sur le terrain, ce genre d'excercice est devenu un jeu d'enfant.

Le contrôle des abeilles et la coordination des tâches sont primordiales pour ne pas provoquer l'affolement et les piqûres.

Rendez-vous à la fin du mois pour l'extraction et ensuite la mise en pots.Cette fois sans les abeilles. C'est moins drôle, mais ouvert à tous.

Des cadres bien operculés et des hausses pleines.
Des cadres bien operculés et des hausses pleines.
Des cadres bien operculés et des hausses pleines.

Des cadres bien operculés et des hausses pleines.

Lire la suite