Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Butineurs du Val de Bièvre

Articles avec #biodiversite tag

Les indices de l'arrivée du printemps.

22 Mars 2018 , Rédigé par Dan Failler pour les Textes et photos Publié dans #Biodiversité

Malgré ce début de printemps en dessous des normales saisonnières, certains passereaux  démarrent la construction de leur nid.

Nids d'accenteur mouchet (Prunella modularis) et de mésange à longue queue (Aegithalos caudalus) en cours de construction.
Nids d'accenteur mouchet (Prunella modularis) et de mésange à longue queue (Aegithalos caudalus) en cours de construction.

Nids d'accenteur mouchet (Prunella modularis) et de mésange à longue queue (Aegithalos caudalus) en cours de construction.

Nous avons aussi rencontré au cours de la sortie, le couple de pic vert Mâle et femelle devenu inséparable depuis quelques temps.

Il y a anguille sous roche. les émissions sonores des volatiles proviennent surtout des arbres qui entourent le fort.Les Butineurs mènent l'enquête.

Les indices de l'arrivée du printemps.
Les indices de l'arrivée du printemps.
Les indices de l'arrivée du printemps.

Et puis il suffit d'un rayon de soleil pour que la petite tortue (Aglais urticae) vienne recharger ses batteries solaires sur la dune de sable.

Les indices de l'arrivée du printemps.
Les indices de l'arrivée du printemps.
Lire la suite

Premier rendez-vous !

11 Mars 2018 , Rédigé par Dan Failler pour les Textes et photos Publié dans #Biodiversité

Ce samedi, un rassemblement de crapauds calamites (Epidalea calamita) était annoncé en raison des conditions météo favorables. 

 

Le soir, à la nuit tombée : Expédition nocturne pour la quinzaine de Butineurs réunis .

A l'approche de la mare , l'intensité et l'ampleur des chants annoncent la présence de plusieurs batraciens. C'est gagné ils sont revenu ! Nous dénombrons 21 individus. Ce qui suppose une population plus importante en réalité.

La visite de l'autre mare et du canal n'a rien donnée. Aucun individu.

 

Une journée mémorable pour le groupe les butineurs biodiversité.

 

 Premier rendez-vous !
 Premier rendez-vous !
 Premier rendez-vous !
 Premier rendez-vous !
 Premier rendez-vous !
 Premier rendez-vous !
 Premier rendez-vous !
 Premier rendez-vous !
 Premier rendez-vous !
Lire la suite

Chardonnerets

18 Décembre 2017 , Rédigé par Dan Failler Publié dans #Biodiversité

Le chardonneret élégant (Carduelis carduelis ) serait-il devenu familier ?

Voici quelques portraits réalisés à environ trois mètres de distance. Cette proximité autorisée est peut-être leur cadeau de fin d'année.

 

Chardonnerets
Photos de calendrier ? en tout cas elles prouvent que le chardonneret élégant est présent cet hiver 2017 dans le parc des Hautes Bruyères et qu'il se nourrit dans une zone laissée en friche depuis quelques mois.
Photos de calendrier ? en tout cas elles prouvent que le chardonneret élégant est présent cet hiver 2017 dans le parc des Hautes Bruyères et qu'il se nourrit dans une zone laissée en friche depuis quelques mois.
Photos de calendrier ? en tout cas elles prouvent que le chardonneret élégant est présent cet hiver 2017 dans le parc des Hautes Bruyères et qu'il se nourrit dans une zone laissée en friche depuis quelques mois.

Photos de calendrier ? en tout cas elles prouvent que le chardonneret élégant est présent cet hiver 2017 dans le parc des Hautes Bruyères et qu'il se nourrit dans une zone laissée en friche depuis quelques mois.

les plantes spontanées non fauchées sont riche en graine qui font le bonheur de ce passereau.
les plantes spontanées non fauchées sont riche en graine qui font le bonheur de ce passereau.
les plantes spontanées non fauchées sont riche en graine qui font le bonheur de ce passereau.
les plantes spontanées non fauchées sont riche en graine qui font le bonheur de ce passereau.
les plantes spontanées non fauchées sont riche en graine qui font le bonheur de ce passereau.
les plantes spontanées non fauchées sont riche en graine qui font le bonheur de ce passereau.
les plantes spontanées non fauchées sont riche en graine qui font le bonheur de ce passereau.

les plantes spontanées non fauchées sont riche en graine qui font le bonheur de ce passereau.

Le prédateur est aussi présent.

Le prédateur est aussi présent.

Lire la suite

Les butineurs d'octobre

5 Octobre 2017 , Rédigé par Dan Failler Publié dans #Biodiversité

Le vulcain et  les bourdons  en pleine consommation de nectar.
Le vulcain et  les bourdons  en pleine consommation de nectar.
Le vulcain et  les bourdons  en pleine consommation de nectar.
Le vulcain et  les bourdons  en pleine consommation de nectar.
Le vulcain et  les bourdons  en pleine consommation de nectar.
Le vulcain et  les bourdons  en pleine consommation de nectar.

Le vulcain et les bourdons en pleine consommation de nectar.

Lire la suite

La vie en rose

6 Mars 2013 , Rédigé par Dan Publié dans #Biodiversité

Enfin du soleil et une température en hausse !

Il n'en faut pas moins pour que nos chères abeilles voient la vie en rose.

Cachan mercredi 6 mars vers 15h : C'est la fête du pollen dans les massifs de bruyères (Erica carnea est une variété de culture très facile, qui s’adapte à presque tous les sols, même calcaires. Elle produit des fleurs roses à rouges tout l’hiver, de janvier à avril. ). Les fleurs des jardins des villes nous font la démonstration de cette floraison étalée dans le milieu urbain;une des raisons pour laquelle les abeilles se portent bien en ville.

En-vol.jpg

Nectar et pollen. La bruyère est généreuse. Sur les pattes arrière on aperçoit une pelote en élaboration.

 

 

La tête de l'insecte à miel a viré au blanc. Les petits points brillants sur le thorax et l'abdomen sont du pollen.

Mais après une observation plus minutieuse, c'est la récolte de nectar qui semble être l'objet de la frénésie. La source se trouve au fond de chaque cupule.

 la-chenille-copie-2.jpg

Ici une buckfast s'en donne a cœur joie. Peut-être une abeille qui vient du rucher d'Arcueil ?

Les premières abeilles sauvages ont également émergé de la torpeur de l'hiver.

Osmie-copie-1.jpg

Une abeille du genre Osmia est au rendez-vous.

Les abeilles sauvages jouent un rôle important dans la pollinisation. 

Malheureusement, elles sont aussi les victimes oubliées des pesticides.

Une étude publiée par la revue SCIENCE démontre que les abeilles domestiques et sauvages ont des fonctions complémentaires pour la biodiversité.Il existe un débat sur l' affirmation que mettre trop d'abeilles à miel dans un éco système se ferait au détriment des sauvages. Et aussi on vient de comprendre que l'apport d'abeilles domestiques ne remplace pas l'absence des sauvages pour la pollinisation et donc le maintien et la création de biodiversité. Actuellement  l'association des Butineurs élabore un projet au parc des Hautes Bruyères pour observer les abeilles sauvages. Projet dans lequel un rucher trouve sa place.Nous voulons apporter de l'eau au moulin.

the-queen-copie-1.jpg

Et enfin celle qu'on attendait ! La reine des bourdons terrestres ( Bombus terrestris). La première dans le genre Bombus à émerger au printemps.

Cette reine fondatrice vient de passer l'hiver en solitaire au fond d'un trou ou peut-être dans un hôtel à insectes et la voilà dans sa première sortie. Elle reconstruira une colonie dans les jours qui suivent.

Au fait pas l'ombre d'une abeille noire !

A bientôt

Lire la suite

Un inventaire floristique.

17 Janvier 2013 , Rédigé par Dan et Dominique Publié dans #Biodiversité

Un après-midi du mois de janvier une petite bande de butineurs se sont donnés rendez-vous dans un délaissé (un terrain non-aménagé) du Val de Bièvre.

Très modestement il s'agit de mettre en place un suivi mensuel, afin de se faire un petite idée de la richesse de la diversité des plantes qui investissent les lieux provisoirement oubliés par l'homme. Nous voulons aussi comprendre comment s'intallent les coopérations entre les espèces pionnières , éphémères et les suiveuses plus stables.

Dominique nous raconte:

sénécon

Une variété de Séneçon (Famille des Astéracées) jette une note jaune sur la grisaille environnante peut-être la forme inaequidens ( Senecio anaequidens) qui fleurit toute l’année mais qui est décrit comme préferant les sols acides et non argileux ou bien la forme négligé ( Senecio squalidus) dont les feuilles sont lancéolées (dans ce cas le sommet des bractées devrait être noir, à Vérifier !).

Matricaire.jpg

La Matricaire inodoreTripleurospermum inodorum (Famille des Astéracées) qui fleurit par endroits en abondance s’harmonise avec

paquerette-copie-1.jpg

les quelques Pâquerettes qui osent encore ou déjà se montrer.

mercuriale.jpg

De façon plus parsemée et plus discrète apparait la Mercuriale annuelle(Mercurialis annua) Famille des Euphorbiacées

moutarde-des-champs.jpg

et la Moutarde des champs(Sinapis arvensis) Famille des Brassicacées.

Certaines ont laissé sur le sol des traces noirâtres témoin de leur glorieux passé dont il ne reste qu’un peu de matière organique en décomposition. C’est le cas des feuilles de Tussilage.

rosette.jpg

D’autres se préparent déjà au printemps, une foule de petites taches vertes au ras du sol montrent des rosettes de feuilles qui donneront au printemps des fleurs de pissenlit, chardons, crépides

clematites.jpg

Les clématites des haies encore appelées « l’herbe aux gueux » car on dit que les mendiants se frottaient la peau avec ses feuilles irritantes pour paraitre plus misereux, se fondent dans le gris du paysage.

A bientôt

 Dominique et photos Dan

Lire la suite

Le tiers paysage en Val de Bièvre

6 Décembre 2012 , Rédigé par Dan Publié dans #Biodiversité

Les friches ou encore les délaissés urbains méritent une attention particulière quand on est à la recherche de biodiversité comme le sont les Butineurs du Val de Bièvre. Dans le Parc Départemental du Coteau, de nombreuses espèces faune et flores utilisent la partie non exploitée par les jardiniers pour se nourrir, se reproduire, s'abriter.

 

La parcelle en pente du Parc est représentative de l’évolution d'un non-aménagement végétal. La biodiversité que l'on rencontre est plutôt assimilée à un milieu forestier. Le délaissé du départ ayant évolué vers un milieu boisé. Évolution normale et habituelle. Parfois en moins de 40 ans. Les oiseaux rencontrés sont désormais bien répertoriés par notre association. (Pic épeiche, Fauvette tête noire, Mésange longue queue, Pouillot véloce ; espèces affiliées aux milieux forestiers). Les arbres présents pour la majorité ont poussé naturellement (Erable, Robinier, Saule marsault…) Les fleurs plus rares en sous-bois restent présentes en lisière (Ortie lamier). Et les abris des insectes ; guêpes et abeilles solitaires se dévoilent au fur et à mesure de nos observations.

 

Il existe non loin de là d'autres délaissés en attente d'urbanisation. La biodiversité présente est à l'origine d'un d'intérêt grandissant pour notre association.

le-tiers-paysage-064.jpg

Jeune friche dans le Val de Bièvre. On remarque l'émergence de peuplier. Mouvement naturel vers un boisement.

Nous avons organisé une sortie inventaire flore dans cette parcelle provisoirement oubliée. L'étonnement nous attendait. Malgré la saison proche de l'hiver, les fleurs étaient présentes.

le-tiers-paysage-138.jpg

Tapis de matricaires inodores (Matricaria maritima) dans un coin du terrain. Les hommes n'y vont plus ou en tout cas ont abandonné toutes activités rationnelles. Cela est une chance pour le monde de la faune et de la flore.

Gilles Clément, un jardinier engagé, les appelle « le tiers paysage ». Ces sommes de fragments de territoire avec une végétation parfois très différente selon la nature du sol, L’âge de la friche, L'humidité de la terre, la situation de la parcelle... constituent un enjeu pour maintenir ou augmenter la diversité par une pratique consentie du non-aménagement

Ces endroits accueillent des espèces de plantes rejetées par les parcs et jardins gérés d'une manière trop classique ou trop piétiné par le public et les animaux domestiques. L'absence de traitement par des pesticides sélectifs redonne le champ libre à ces sauvages.

le-tiers-paysage-106.jpg

Sénéçon négligé (Senecio squalidus).

Le délaissé ou tiers paysage est un espace en mouvement. Les espèces pionnières laisseront la place rapidement au profit d'espèces plus stables. Le mouvement s'accompagne par le cortège d'insectes et d'oiseaux qui défile avec l'évolution naturelle du lieu. L'exemple de la Fauvette grisette (absente dans les parcs) que l'on a pu observer pendant la belle saison sur une autre friche voisine nous avait frappés. L'évolution se fait d'une manière globalement inconstante. L'observation dans le temps nous amènera à comprendre les moteurs de l'évolution. Le tiers paysage apparaît comme le territoire de l'invention biologique.

le-tiers-paysage-089.jpg

Fausse roquette ( Diplotaxis tenuifolia).

Tout cela apporte son lot de questionnement sur l'approche et les enjeux de ces délaissés. Gilles Clément en a fait un manifeste. Les Butineurs du Val de Bièvre y trouvent une source d'inspiration. En attendant, durant ce mois de novembre, nos abeilles y trouvaient un pollen et un nectar qui a donné une petite miellée non négligeable pour les réserves d'hiver.

Dan Failler

Lire la suite