Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Butineurs du Val de Bièvre

Articles avec #apiculture tag

Nos abeilles meurent de faim

3 Novembre 2017 , Rédigé par Dan Failler Publié dans #Apiculture

Dans le Val de Bièvre, nos abeilles meurent de faim car les apports en nectar fourni par la végétation locale ne suffisent plus pour alimenter les besoins des colonies d'abeilles domestiques.

Ce qui nous alerte c'est la baisse des récoltes, régulières, lentes mais inexorables. Nous sommes des apiculteurs amateurs qui étudions l'apiculture, pas des "productivistes" qui vivent de leur vente de miel. Cependant, cette baisse de production est un signal qui confirme la dégradation des conditions de vie de nos apidés et leur avenir incertain.

Les hausses ne se remplissent pas correctement depuis deux années et les périodes de disette sont de plus en plus fréquentes et longues. Nos abeilles sont élevées "sous perfusion" et ne vivent que par des compléments de nourriture artificielle : le sucre de betterave.
 

Des hausses qui tardent à se remplir en juin et restent non operculées trop longuement empêchent les récoltes.
Des hausses qui tardent à se remplir en juin et restent non operculées trop longuement empêchent les récoltes.

Des hausses qui tardent à se remplir en juin et restent non operculées trop longuement empêchent les récoltes.

Cela nous conduit à faire des choix draconiens. Nourrir avec du sirop ou laisser les colonies mourir de faim dans leurs ruches dans les périodes critiques ?

Les raisons de la catastrophe annoncée sont dues entre autres à la disparition ou diminution progressive des ressources mellifères.

Plusieurs raisons à ce phénomène :

- Des fauches de trèfle, pissenlit et autres fleurs spontanées, dans les parcs et jardins sont réalisées systématiquement en pleine floraison. Cette rupture totale et brutale de ressources crée un traumatisme pour l'environnement. Toute une chaîne de vie est stoppée net.

- L'implantation de plantes non nectarifères ou non polllinifères dans les programmes fleurissement des villes alentour (pour obtenir la fameuse troisième ou quatrième fleur du programme "ville fleurie"). Les plantes choisies sont stériles (hybrides et élevées sous serre) n'attirent pas suffisamment les insectes et sont gourmandes en eau).

- La disparition ou diminution de friches et délaissés. En effet la densification du tissu urbain  a réduit considérablement les espaces inoccupés. Le tiers paysage est pourtant riche en diversité floristique comme le lierre ou les ronces par exemple. Ce tiers paysage défini par Gilles Clément, écrivain, entomologiste, paysagiste, ingénieur agronome, botaniste et auteur entre autres du Manifeste du tiers-paysage, mériterait un intérêt plus important. Les Butineurs du Val de Bièvre proposent de les mettre en valeur en les aménageant d'une façon écologique et les classant "réservoirs de biodiversité".

 

Les tontes de pelouses se font toujours aux beaux jours au meilleurs de la floraison et cela dans tous les parcs. Une habitude néfaste aux insectes butineurs.
Les tontes de pelouses se font toujours aux beaux jours au meilleurs de la floraison et cela dans tous les parcs. Une habitude néfaste aux insectes butineurs.

Les tontes de pelouses se font toujours aux beaux jours au meilleurs de la floraison et cela dans tous les parcs. Une habitude néfaste aux insectes butineurs.

- La diminution et le grignotage des espaces verts dus à des travaux en tout genre pour développer les moyens de communications ou construire des complexes immobiliers.

- Des compensations biodiversité inappropriées, oubliées et sans suivi dans le temps par les services en charge de les mettre en place.

La combinaison avec d'autres paramètres aggrave la situation.

- L'utilisation de biocides répandus sur tout le territoire en toute bonne foi car "ceux-là" la loi les autorise. Les dommages sur les insectes sont identiques.

- Le nombre de ruches sur le territoire est excessive. Le nectar est une ressource qui se partage, mais la quantité est limitée selon les miellées pour des raisons, météorologiques mais aussi de concurrences entre abeilles.

- Nous devons nous remettre en cause. Les Butineurs s'engagent de plus en plus dans une apiculture écologique après plusieurs années de tâtonnements et de recherche. L'utilisation du sucre, des traitements chimiques, les récoltes au détriment des réserves d'hiver deviennent des pratiques qui affaiblissent les colonies sur le long terme.

L'apiculture de façon industrielle est une pratique contraire aux activités de défense et de respect de l'environnement. Heureusement, les abeilles restent un apport de nourriture pour les oiseaux, d'autres insectes et peut-être les humains demain.

Nous ne pouvons plus espérer des récoltes de miel abondantes dans le Val de Bièvre dans les conditions actuelles.

 

Un employé épandeur de biocide, croisé en octobre sur le Coteau de Cachan. Une abeille sur le lierre. observez la langue qui récolte le nectar. les produits sont déversé sur le lierre pour le détruire.
Un employé épandeur de biocide, croisé en octobre sur le Coteau de Cachan. Une abeille sur le lierre. observez la langue qui récolte le nectar. les produits sont déversé sur le lierre pour le détruire.

Un employé épandeur de biocide, croisé en octobre sur le Coteau de Cachan. Une abeille sur le lierre. observez la langue qui récolte le nectar. les produits sont déversé sur le lierre pour le détruire.

Lire la suite

Le rucher de Créteil

1 Novembre 2017 , Rédigé par Dan Failler Publié dans #Apiculture

Les Butineurs ont installé un nouveau rucher au sud de Créteil.

Cette fois il s'agit d'un partenariat avec les jardiniers du département. L'objectif étant de faire de ce lieu non seulement un réservoir de biodiversité avec nichoirs, haies, muret, tas de bois, mare... mais surtout d'apporter à l'équipe impliquée dans le projet une formation sur les liens entre les insectes et l'environnement. Bien sûr ces jardiniers mettent les mains dans les ruches et obtiendront à la fin de la saison 2018 une compétence et une maîtrise en apiculture.

Le rucher de Créteil est un lieu idéal pour mettre en place un réservoir de Biodiversité. Un projet partagé avec l'équipe des jardiniers.
Le rucher de Créteil est un lieu idéal pour mettre en place un réservoir de Biodiversité. Un projet partagé avec l'équipe des jardiniers.

Le rucher de Créteil est un lieu idéal pour mettre en place un réservoir de Biodiversité. Un projet partagé avec l'équipe des jardiniers.

Lire la suite

Les Ruchers du Cap Caval

17 Octobre 2017 , Rédigé par Dan Failler Publié dans #Apiculture

Deux nouveaux ruchers mis en place par le groupe "Les Butineurs du cap Caval".

Le cap Caval est situé dans la pointe sud du  Finistère.

A ce jour les deux ruchers sont occupés par trois colonies d'abeilles domestiques.

Nous ne pouvons pas dire que ce sont des abeilles noires à 100%, il faudrait une étude biométrique, mais elles ont quand même des abdomens très sombres.

Le rucher de Trégué (2 colonies). La mer est à 1 km au fond. Nous sommes en bordure d'une zone naturelle protégée.
Le rucher de Trégué (2 colonies). La mer est à 1 km au fond. Nous sommes en bordure d'une zone naturelle protégée.
Le rucher de Trégué (2 colonies). La mer est à 1 km au fond. Nous sommes en bordure d'une zone naturelle protégée.

Le rucher de Trégué (2 colonies). La mer est à 1 km au fond. Nous sommes en bordure d'une zone naturelle protégée.

Le deuxième rucher est davantage dans les terres bigoudènes.

Le groupe des " Butineurs du cap Caval "est constitué de quatre adhérents dont Ronan qui nous soutient depuis 2012. Jean-Michel est le représentant du groupe.

Le rucher du manoir (1 colonie). L'endroit est magique mais les cultures agricoles ne sont pas loin.
Le rucher du manoir (1 colonie). L'endroit est magique mais les cultures agricoles ne sont pas loin.
Le rucher du manoir (1 colonie). L'endroit est magique mais les cultures agricoles ne sont pas loin.

Le rucher du manoir (1 colonie). L'endroit est magique mais les cultures agricoles ne sont pas loin.

Lire la suite

Le festival des Abeilles 2016

15 Février 2016 , Rédigé par Dan Failler Publié dans #Apiculture

Le festival des Abeilles 2016

Merci à tous les Butineurs du Val de Bièvre, les exposants, les conférenciers, les élus, les agents du département du Val de Marne, les animations
Merci à toutes ces énergies qui se rassemblent pour faire de ce festival une fête de la générosité et de la bienveillance pour l'entomofaune et la flore locale.

Le pari est gagné pour la deuxième édition.

Pas de discours sur le bon chiffre de fréquentation mais une comptabilité importante sur les étonnements, la poésie, l'art apicole, les échanges de savoir, l'apiculture écologique, les abeilles…
Et même si, paradoxalement, c'est le crapaud calamite et sa ponte dans la nouvelle mare qui ont fait le buzz, les abeilles sauvages étaient à l'honneur et bien présentes dans les zones sablonneuses. La bonne nouvelle est que leur fréquentation, leur développement semble en expansion.

Seul on ne fait rien, les Butineurs l'ont bien compris. Ce festival est une marmite pour le bouillon des idées, des approches et des visions de la biodiversité urbaine dans notre petit coin du Val de Bièvre.
Et maintenant ? On parle déjà de faire deux jours en 2017 !!!!

On vous remercie de nous retourner toutes les idées et commentaires, afin de faire encore mieux pour la troisième édition !!!

Amicalement,

2eme Festival de l’abeille Parc départemental des Hautes-Bruyères Dimanche 10 avril Entrée libre de 11h à 18h30

Dimanche 10 avril 2016, de 11h à 18h30, au parc départemental des Hautes-Bruyères de Villejuif, se tiendra le 2ième festival de l’abeille sauvage, domestique et de la biodiversité urbaine. Expositions, démonstrations, présentation de ruches actives, ateliers participatifs, ventes de miel et autres produits, jeux pour les enfants (et pour les plus grands), animation musicale, restauration, visites du rucher et des jardins vous seront proposés toute la journée.

Plus d'une trentaine d’exposants: apiculteurs, vanniers, menuisiers, jardiniers, naturalistes, photographes, associations et collectivités sont attendus pour vous faire partager leurs passions et pour échanger autour des abeilles, des espèces protégées et de la biodiversité. Des conférences sur le thème des abeilles sauvages vous seront présentées par Vincent Albouy et Philippe Boyer et une table ronde sur le thème « la biodiversité en ville » terminera cette journée.

Les partenaires de l’association pour ce festival :

Le jardin des petites ruches, Lenoir apiculteur, Osman apiculture, Abeille machine, Bagneux apiculture, Vannerie (cueille essaims, Ruches en paille), Menuiserie JLouis Godineau, l’atelier des ruches Warré, les jardins familiaux de Villejuif, Le sens de L’humus, Le rucher des Lilas, l’école des plantes, Arcueil ville comestible, CANIF (Conservatoire des abeilles noire), l’association Renard, La Bouilloire, UrbanEco, Photographe F.Carrez, AAPP, CAVB, DEVP, Archéologie (département), commerçants : Bien Vivre, Body nature, Librairie, La crêpe rit, EthikServices

Pour tous renseignements lesbutineursvdb@gmail.com

Les conférences

Deux conférences sur les abeilles sauvages :

  • Vincent Albouy auteur de « Abeille sauvages les connaitre, les accueillir, les protéger ».

  • Philippe Boyer auteur de « l’abeille sauvage » et photographe.

Programme (durée 45 mn)

  • 11h : Vincent Albouy

  • 13h30 : Philippe Boyer

  • 14h30 - Vincent Albouy

  • 15h30 - Balade à la découverte des abeilles sauvages avec Vincent Albouy

Vous aurez l’occasion de rencontrer les conférenciers, lors des découvertes du parc ou sur le stand de la librairie, pour une séance de dédicaces de leurs ouvrages.

La journée se terminera à 17h par une table ronde « la nature n'est pas une contrainte mais une solution » animé par Béatrice Mathieu rédactrice en chef à l’Expansion.

Le thème proposé:

  • Nature en ville biodiversité urbaine, trame verte, la gestion différenciée, enrichir développer, protéger, conserver, protéger développer etc…

  • Quelle stratégie adopter pour Restaurer, Préserver, et développer la biodiversité en milieu urbain.

Les participants

  • Mme Marine Linglart, Hélène de Comarmond, Philippe Boyer, Charlotte Chiarelli et l'association Renard.

Le festival des Abeilles 2016

Plan d'accés au Parc des Hautes Bruyères et au Festival

Derniers livres de Philippe Boyer et de Vincent Albouy
Derniers livres de Philippe Boyer et de Vincent Albouy

Derniers livres de Philippe Boyer et de Vincent Albouy

Lire la suite

Le festival des Abeilles 2015

14 Février 2016 , Rédigé par Dan Failler Publié dans #Apiculture

Dimanche 12 avril 2015 au parc départemental des Hautes-Bruyères à Villejuif, a eu lieu la première édition de la Fête de l'abeille et de la biodiversité. Une journée festive, mais aussi un temps fort pour les passionnés et les professionnels du monde apicole et de la biodiversité.

L'occasion a été donnée aux jardiniers, apiculteurs, naturalistes, artisans et aux nombreux visiteurs de se rencontrer et d'échanger autour de préoccupations communes par une belle journée du mois d'Avril

Les visiteurs ont pu participer aux :

  • animations, ateliers (semis, fabrication de nichoir à oiseau ou d’hôtel à abeilles, peinture biologique pour ruche...)
  • visites guidées dans le rucher de l'association des butineurs du Val de Bièvre
  • expositions (abeilles, insectes en macro-photographie, ..)
  • conférences avec des spécialistes de renom sur le thème des oiseaux, des abeilles sauvages, insectes,
  • dégustations de miel,
  • jeux destinés aux enfants

Afin de bénéficier de la journée et de toutes les activités proposées, une restauration était possible sur le site

Retrouvez le programme : http://data.over-blog-kiwi.com/0/54/73/42/20160223/ob_4bd76f_fete-abeille-2015-programme.pdf

Retrouvez en images cet évènement festif ainsi que quelques témoignages à travers la vidéo réalisée par le TVAL: https://vimeo.com/125445083

Articles de presse du Val de marne :

La fête de l'abeille 2015
La fête de l'abeille 2015
La fête de l'abeille 2015

La fête de l'abeille 2015

Programme du festival 2015

Pourquoi un festival sur les abeilles au parc des Bruyères ?

La réponse en images : https://vimeo.com/122087195

Lire la suite

Neige sur le rucher

19 Janvier 2013 , Rédigé par Dan Publié dans #Apiculture

neige-064.jpg

neige-059.jpgneige-058.jpg

Sans commentaire

Lire la suite

L'abeille et le lierre

17 Septembre 2012 , Rédigé par Dan Publié dans #Apiculture

 

Au début du printemps, le lierre offrait généreusement ses fruits aux merles et grives du parc au moment même où la majorité des plantes sont figées.

Mais saviez-vous que la floraison a lieu en ce moment en début d'automne pour le grand bonheur des insectes pollinisateurs qui trouvent en cette fin de saison une ressource abondante en pollen et nectar. Le temps est propice. Observez bien vos lierres grimpants (Hedera helix) au fond du jardin ou dans les espaces verts, à coup sûr ils sont couverts de butineurs s'il y a du soleil !abeillelierre-006

On visualise parfaitement les étamines avec les anthères en jaune. Le pollen stocké aux pattes de l'abeille provient de là. Le nectar, lui, est aspiré dans le réceptacle où se trouvent les glandes nectatifères qui se couvrent de gouttelettes du divin liquide. Au centre de la fleur, on devine le stigmate qui mène tout droit à l'ovule qui donnera la graine au mois de février. Un cycle inversé par rapport à la majorité des plantes.

C'est une aubaine pour nos abeilles qui manquent un peu de réserve de miel cette année,l'été ayant été trop pluvieux en Ile de France pour une production satisfaisante.

Déjà, nous savons que nous allons devoir nourrir nos colonies pour qu'elles puissent affronter l'hiver et réapparaitre en février sauf si la miellée du lierre venait à rattraper le retard.


 

Lire la suite