Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Butineurs du Val de Bièvre

Battre le rappel !

28 Décembre 2016 , Rédigé par Dan Failler

Histoires d'abeilles du mois de mai : essaimage et rappels

 

Le mondes des abeilles est celui des odeurs. les phéromones diffusées par la reine ou les ouvrières par exemple sont souvent des messages pour l'ensemble de la colonie.

Dans la majorité des cas ce sont des messages de recrutement ou de rassemblement qui permettent ceci :

Battre le rappel !

puis comme ci-dessous, l'essaim est déposé dans une ruche, les ouvrières, grâce à une glande "diffuseur de parfum" située au bout de l'abdomen, (la glande de Nasanov) envoient des messages de rassemblement.

Les phéromones sont diffusées grâce aux battements des ailes. Cette position "cul en l'air" est caractéristique des abeilles domestiques. On dit qu'elles "battent le rappel" pour se regrouper autour de leur reine. 

Battre le rappel !
Battre le rappel !
Battre le rappel !
Battre le rappel !
Battre le rappel !
Lire la suite

Le nid des frelons

14 Décembre 2016 , Rédigé par Dan Failler

On se demandait tout l'été, en observant les frelons au thorax noir, se servir en abeilles Apis mellifera, "mais où se cachent-ils ?"

Les feuilles des arbres ont presque toutes disparu. Les nids de la sous-espèce du frelon Vespa velutina nigritorax, surnommé le frelon asiatique, deviennent visibles.

Et même très visibles si on lève la tête.

Des nids faciles à repérer en cette saison.
Des nids faciles à repérer en cette saison.
Des nids faciles à repérer en cette saison.
Des nids faciles à repérer en cette saison.
Des nids faciles à repérer en cette saison.
Des nids faciles à repérer en cette saison.

Des nids faciles à repérer en cette saison.

Aujourd'hui le 14 décembre 2016 avec le soleil plutôt rasant et colorant Les nids se détachent parfaitement dans les arbres. J'en découvre trois sur la commune de l'Haÿ-les-Roses. Les constructions en papier mâché sont éloignées des habitations et même plutôt à l'écart des lieux fréquentés par les piétons.

La biodiversité se modifie dans le Val de Bièvre et la question des espèces invasives est de plus en plus d'actualité. Cela se passe sous nos yeux,  la présence de ces nids en 2016 est un bel exemple.

Les abeilles domestiques sont une cible pour ce carnivore. Il serait sans doute passé inaperçu sans sa présence devant nos ruches pendant l'été.

Les abeilles à miel sont un joyau de la nature sur lequel nous avons fait main basse depuis des millénaires. Nous n'aimons pas les prédateurs. En d'autres temps ce furent les rapaces qui avaient ce statut...

Nos pollinisatrices, déjà mal en point par nos activités humaines qui portent atteinte à la biodiversité et donc à leurs ressources, sont encore davantage affaiblies par les prélèvements de la bête invasive.

On sait maintenant qu'ils viennent de régions situées à l'autre bout du monde qui possèdent le même climat tempéré. Quelles sont les relations avec leurs abeilles locales et quelles abeilles ?

Il y a encore peu de temps c'étaient les perruches à collier qui nous envahissaient. Elle font désormais partie du paysage. Il semble qu'elles ne portent pas atteinte à nos biens et ne subissent donc aucune maltraitance. Ouf ! Pour le frelon c'est une autre histoire, en attendant la guerre fait rage....

Lire la suite

Menace sur l'Andrène vagabonde

11 Décembre 2016 , Rédigé par Dan Failler

Au parc des Hautes Bruyères, les travaux en lien avec une opération immobilière et la construction de la station de métro, menace le biotope d'une abeille sauvage l'Andrène vagabonde (Andrena vaga).

 

 

 

La dune habitée par l'Andrène vagabonde est désormais menacée par les travaux
La dune habitée par l'Andrène vagabonde est désormais menacée par les travaux
La dune habitée par l'Andrène vagabonde est désormais menacée par les travaux
La dune habitée par l'Andrène vagabonde est désormais menacée par les travaux

La dune habitée par l'Andrène vagabonde est désormais menacée par les travaux

Prochainement le dernier morceau de la dune sera impacté par le chantier pendant au moins une dizaine d'années. 

Et pourtant l'intérêt pour la biodiversité de ces lieux sablonneux est très important. Ils ne bénéficient d'aucun statut de protection.

Le PNA (plan national d'action) "France, terre de pollinisateurs sauvages" vise à assurer le maintien ou le rétablissement dans un état de conservation favorable des espèces faisant l'objet d'un intérêt particulier. C'est le cas pour les abeilles de la dune.

Comment utiliser ce plan et protéger nos abeilles ? C'est le défi que se lancent les Butineurs du Val de Bièvre.

La majorité des guêpes et abeilles solitaires niche dans le sol et recherche des endroits exposés au soleil, dépourvu de végétation. On peut y rencontrer de nombreuses espèces et parfois en grande quantité.

Que va devenir notre Andrène ? Malheureusement, voilà un bel exemple d'une atteinte portée à l'environnement avec très certainement sa disparition, car elle n'a pas la chance d'être protégée même si elle est pourtant rare dans notre milieu urbain.

Il faut savoir que la génération 2017 de cette espèce vit sous forme de nymphe dans la dune pendant l'hiver.

Les derniers vestiges d'un patrimoine argilo-sabloneux disparaît sous la pression urbanistique ?

D'autres espèces sont également installées dans la dune et notamment le lézard des murailles. Photos prises dans la dune.
D'autres espèces sont également installées dans la dune et notamment le lézard des murailles. Photos prises dans la dune.

D'autres espèces sont également installées dans la dune et notamment le lézard des murailles. Photos prises dans la dune.

Lire la suite