Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Butineurs du Val de Bièvre

Articles récents

Un écosystème fonctionnel

12 Septembre 2018 , Rédigé par Le mag de Val de marne

Il s'agit du Bouvreuil pivoine et de la linotte mélodieuse qui ne sont pas revenus nicher au printemps 2018. Cela va finir par un printemps silencieux !

Il s'agit du Bouvreuil pivoine et de la linotte mélodieuse qui ne sont pas revenus nicher au printemps 2018. Cela va finir par un printemps silencieux !

Lire la suite

Un article dans le mag d'Arcueil

12 Septembre 2018 , Rédigé par Le Mag ANC

Un aperçu de nos actions de sensibilisation sur la faune et flore du Val de Bièvre. Mais il manque un paragraphe sur la fragilité de l'ensemble. Le parc est classé Espace Naturel Sensible, malgré tout l'urbanisation galopante grignote ce paradis. si on ne change pas la gestion tout sera perdu dans quelque temps. Dan

Un aperçu de nos actions de sensibilisation sur la faune et flore du Val de Bièvre. Mais il manque un paragraphe sur la fragilité de l'ensemble. Le parc est classé Espace Naturel Sensible, malgré tout l'urbanisation galopante grignote ce paradis. si on ne change pas la gestion tout sera perdu dans quelque temps. Dan

Lire la suite

L'inventaire des oiseaux nicheurs

9 Avril 2018 , Rédigé par Dan Failler pour les Textes et photos

Samedi 31 mars, nous avons entrepris avec les Butineurs lève-tôt une sortie au lever du jour.

Rendez-vous était donné au parc des Hautes Bruyères à 7H00 pour identifier les chanteurs dans les différents biotopes du site. Nous avons ainsi selon une méthode de comptage basée sur les chants, identifié le cantonnement des mâles chanteurs. Cela n'est pas une preuve formelle de nidification mais déjà des indices.

Un deuxième passage est prévu mercredi 18 avril à 7h00.Cela pour confirmer les premières observations et inventorier les nouveaux arrivages d'oiseaux migrateurs.

La présence de la Linotte mélodieuse reste à confirmer car nous aimerions la valider par une observation visuelle.

 

Premier secteur exploré : les abords du fort. Deux découvertes majeures : le nid des pics verts et le cantonnement du roitelet triple bandeaux

Les pastilles de couleur indiquent les espèces.

Ne sont compté que les individus qui chantent.Les oiseaux de passage ou se nourrissant sont inscrit dans une autre liste.

 

Merle noir (Turdus merula) en noir 

Pouillot véloce (Phylloscopus collybita) en vert

Pic vert (Picus viridis) en vert/jaune

Troglodyte mignon (Troglodyte troglodyte) en rouge

Rouge gorge famillier (Erithacus rubecula) en roux

Linotte mélodieuse (Linaria cannabina) en jaune

Mésange charbonnière (Parus major) en bleu foncé

Le roitelet triple bandeau (Regulus ignicapilla) en blanc

L'inventaire des oiseaux nicheurs
L'inventaire des oiseaux nicheurs
L'inventaire des oiseaux nicheurs
hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

 

Ensuite le canal. Ici pas de chant mais une observation visuelle.

 

Les pastilles de couleur indiquent les espèces.

 

Deux couples :

Le canard Col vert (Anas platyrhynchos) en violet

La gallinule poule-d'eau (Gallinula chloropus) en marron clair.

 

 

 

L'inventaire des oiseaux nicheurs
L'inventaire des oiseaux nicheurs
                                                                                                                                                        

 

A suivre les parcelles et les jardins familliaux...

Lire la suite

Les indices de l'arrivée du printemps.

22 Mars 2018 , Rédigé par Dan Failler pour les Textes et photos Publié dans #Biodiversité

Malgré ce début de printemps en dessous des normales saisonnières, certains passereaux  démarrent la construction de leur nid.

Nids d'accenteur mouchet (Prunella modularis) et de mésange à longue queue (Aegithalos caudalus) en cours de construction.
Nids d'accenteur mouchet (Prunella modularis) et de mésange à longue queue (Aegithalos caudalus) en cours de construction.

Nids d'accenteur mouchet (Prunella modularis) et de mésange à longue queue (Aegithalos caudalus) en cours de construction.

Nous avons aussi rencontré au cours de la sortie, le couple de pic vert Mâle et femelle devenu inséparable depuis quelques temps.

Il y a anguille sous roche. les émissions sonores des volatiles proviennent surtout des arbres qui entourent le fort.Les Butineurs mènent l'enquête.

Les indices de l'arrivée du printemps.
Les indices de l'arrivée du printemps.
Les indices de l'arrivée du printemps.

Et puis il suffit d'un rayon de soleil pour que la petite tortue (Aglais urticae) vienne recharger ses batteries solaires sur la dune de sable.

Les indices de l'arrivée du printemps.
Les indices de l'arrivée du printemps.
Lire la suite

Premier rendez-vous !

11 Mars 2018 , Rédigé par Dan Failler pour les Textes et photos Publié dans #Biodiversité

Ce samedi, un rassemblement de crapauds calamites (Epidalea calamita) était annoncé en raison des conditions météo favorables. 

 

Le soir, à la nuit tombée : Expédition nocturne pour la quinzaine de Butineurs réunis .

A l'approche de la mare , l'intensité et l'ampleur des chants annoncent la présence de plusieurs batraciens. C'est gagné ils sont revenu ! Nous dénombrons 21 individus. Ce qui suppose une population plus importante en réalité.

La visite de l'autre mare et du canal n'a rien donnée. Aucun individu.

 

Une journée mémorable pour le groupe les butineurs biodiversité.

 

 Premier rendez-vous !
 Premier rendez-vous !
 Premier rendez-vous !
 Premier rendez-vous !
 Premier rendez-vous !
 Premier rendez-vous !
 Premier rendez-vous !
 Premier rendez-vous !
 Premier rendez-vous !
Lire la suite

Chardonnerets

18 Décembre 2017 , Rédigé par Dan Failler Publié dans #Biodiversité

Le chardonneret élégant (Carduelis carduelis ) serait-il devenu familier ?

Voici quelques portraits réalisés à environ trois mètres de distance. Cette proximité autorisée est peut-être leur cadeau de fin d'année.

 

Chardonnerets
Photos de calendrier ? en tout cas elles prouvent que le chardonneret élégant est présent cet hiver 2017 dans le parc des Hautes Bruyères et qu'il se nourrit dans une zone laissée en friche depuis quelques mois.
Photos de calendrier ? en tout cas elles prouvent que le chardonneret élégant est présent cet hiver 2017 dans le parc des Hautes Bruyères et qu'il se nourrit dans une zone laissée en friche depuis quelques mois.
Photos de calendrier ? en tout cas elles prouvent que le chardonneret élégant est présent cet hiver 2017 dans le parc des Hautes Bruyères et qu'il se nourrit dans une zone laissée en friche depuis quelques mois.

Photos de calendrier ? en tout cas elles prouvent que le chardonneret élégant est présent cet hiver 2017 dans le parc des Hautes Bruyères et qu'il se nourrit dans une zone laissée en friche depuis quelques mois.

les plantes spontanées non fauchées sont riche en graine qui font le bonheur de ce passereau.
les plantes spontanées non fauchées sont riche en graine qui font le bonheur de ce passereau.
les plantes spontanées non fauchées sont riche en graine qui font le bonheur de ce passereau.
les plantes spontanées non fauchées sont riche en graine qui font le bonheur de ce passereau.
les plantes spontanées non fauchées sont riche en graine qui font le bonheur de ce passereau.
les plantes spontanées non fauchées sont riche en graine qui font le bonheur de ce passereau.
les plantes spontanées non fauchées sont riche en graine qui font le bonheur de ce passereau.

les plantes spontanées non fauchées sont riche en graine qui font le bonheur de ce passereau.

Le prédateur est aussi présent.

Le prédateur est aussi présent.

Lire la suite

L'oiseau farouche

2 Décembre 2017 , Rédigé par Dan Failler

Il a la réputation d'être difficile à observer et c'est un peu par hasard que ce gros bec casse-noyaux (Coccothraustes coccosthaustes) s'est fait surprendre par l'objectif.

 Sa zone de nidification se situe davantage dans l'est de la France et de  l'Europe.

On peut l'observer surtout en hiver. Il a ses quartiers en ce moment dans le jardin panoramique de Cachan en compagnie d'une troupe de pinsons des arbres.

C'est à quel sujet ?
C'est à quel sujet ?
C'est à quel sujet ?

C'est à quel sujet ?

Lire la suite

Intimité d'un butinage

14 Novembre 2017 , Rédigé par Dan Failler

Intimité d'un butinage : c'est le titre de l'expo que présente les Butineurs au concours des miels du Grand Paris à Rueil Malmaison les 4 et 5 décembre.

http://www.metropolegrandparis.fr/fr/content/concours-des-miels-metropolitains

Voici quelques photos de l'expo.

Intimité d'un butinage
Intimité d'un butinage
Intimité d'un butinage
Intimité d'un butinage
Intimité d'un butinage
Intimité d'un butinage
Intimité d'un butinage
Intimité d'un butinage
Intimité d'un butinage
Intimité d'un butinage

Le lierre grimpant dans nos villes est souvent mal aimé. On voit ici que le nectar et le pollen sont pourtant abondants dans les fleurs de cette plante. Ce nectar est même indispensable pour reconstituer les réserves d'hiver de nos abeilles.

Certains oiseaux sont friands des fruits du lierre comme la fauvette à tête noire qui niche également dans les massifs de la plante.

Les Butineurs s'engagent dans une campagne de sensibilisation pour le maintien et auprès des jardiniers des communes du Val de Bièvre.

 

 

La Fauvette à tête noire niche dans les massifs de lierre.

La Fauvette à tête noire niche dans les massifs de lierre.

Lire la suite

Les moineaux domestiques

12 Novembre 2017 , Rédigé par Dan Failler

Leurs effectifs diminuent toujours avec les années qui passent.

Les Butineurs s'engagent désormais pour tenter de retarder leur disparition en installant des HLM (habitation Légères pour Moineaux).

Les moineaux domestiques  vivent en troupe dans des milieux urbains. ils sont cavernicoles, se réunissent dans des arbustes denses comme les bambous ou les cyprès. Ils se nourrissent de graines mais les élevages des oisillons sont constitués d'insectes.
Les moineaux domestiques  vivent en troupe dans des milieux urbains. ils sont cavernicoles, se réunissent dans des arbustes denses comme les bambous ou les cyprès. Ils se nourrissent de graines mais les élevages des oisillons sont constitués d'insectes.
Les moineaux domestiques  vivent en troupe dans des milieux urbains. ils sont cavernicoles, se réunissent dans des arbustes denses comme les bambous ou les cyprès. Ils se nourrissent de graines mais les élevages des oisillons sont constitués d'insectes.
Les moineaux domestiques  vivent en troupe dans des milieux urbains. ils sont cavernicoles, se réunissent dans des arbustes denses comme les bambous ou les cyprès. Ils se nourrissent de graines mais les élevages des oisillons sont constitués d'insectes.
Les moineaux domestiques  vivent en troupe dans des milieux urbains. ils sont cavernicoles, se réunissent dans des arbustes denses comme les bambous ou les cyprès. Ils se nourrissent de graines mais les élevages des oisillons sont constitués d'insectes.
Les moineaux domestiques  vivent en troupe dans des milieux urbains. ils sont cavernicoles, se réunissent dans des arbustes denses comme les bambous ou les cyprès. Ils se nourrissent de graines mais les élevages des oisillons sont constitués d'insectes.

Les moineaux domestiques vivent en troupe dans des milieux urbains. ils sont cavernicoles, se réunissent dans des arbustes denses comme les bambous ou les cyprès. Ils se nourrissent de graines mais les élevages des oisillons sont constitués d'insectes.

Lire la suite

Balade ornithologique dans le Val de Bièvre

8 Novembre 2017 , Rédigé par Dan Failler

La saison de l'apiculture est vraiment terminée cette fois. On redécouvre le plaisir de prendre du temps pour l'observation des oiseaux d'automne. Voici un échantillon des espèces que l'on peut croiser dans le Val de Bièvre en ce début du mois de novembre.

Des rouge-gorges ont pris possession du territoire depuis le début de la saison automnale.
Des rouge-gorges ont pris possession du territoire depuis le début de la saison automnale.

Des rouge-gorges ont pris possession du territoire depuis le début de la saison automnale.

Le pic vert, (ici un mâle) a ses habitudes autour du fort de la Redoute, toute l'année. Mais pour combien de temps ? Les arbres du fort sont menacés par les travaux du Grand Paris. C'est le dernier site de nidification du secteur. Les acacias faux robiniers sont également des ressources pour nos abeilles domestiques.
Le pic vert, (ici un mâle) a ses habitudes autour du fort de la Redoute, toute l'année. Mais pour combien de temps ? Les arbres du fort sont menacés par les travaux du Grand Paris. C'est le dernier site de nidification du secteur. Les acacias faux robiniers sont également des ressources pour nos abeilles domestiques.

Le pic vert, (ici un mâle) a ses habitudes autour du fort de la Redoute, toute l'année. Mais pour combien de temps ? Les arbres du fort sont menacés par les travaux du Grand Paris. C'est le dernier site de nidification du secteur. Les acacias faux robiniers sont également des ressources pour nos abeilles domestiques.

Ce rapace a surgi de la dune. Epervier d'Europe ou autour des palombes ? Ils se ressemblent les gaillards. Ce n'est pas la première fois qu'on le remarque, mais il est rapide l'animal.
Ce rapace a surgi de la dune. Epervier d'Europe ou autour des palombes ? Ils se ressemblent les gaillards. Ce n'est pas la première fois qu'on le remarque, mais il est rapide l'animal.

Ce rapace a surgi de la dune. Epervier d'Europe ou autour des palombes ? Ils se ressemblent les gaillards. Ce n'est pas la première fois qu'on le remarque, mais il est rapide l'animal.

Ils sont présents dans les haies et les fourrés du parc les pouillots véloces. En principe, ils descendent dans le sud. Le parc semble leur fournir des réserves de nourriture pour le grand voyage.

Ils sont présents dans les haies et les fourrés du parc les pouillots véloces. En principe, ils descendent dans le sud. Le parc semble leur fournir des réserves de nourriture pour le grand voyage.

Tiens une mouette rieuse !

Tiens une mouette rieuse !

Et puis tranquillement le faucon crécerelle vient se poser devant l'objectif. Aucune difficulté pour l'identifier. C'est un familier.
Et puis tranquillement le faucon crécerelle vient se poser devant l'objectif. Aucune difficulté pour l'identifier. C'est un familier.
Et puis tranquillement le faucon crécerelle vient se poser devant l'objectif. Aucune difficulté pour l'identifier. C'est un familier.

Et puis tranquillement le faucon crécerelle vient se poser devant l'objectif. Aucune difficulté pour l'identifier. C'est un familier.

Bien sûr, la liste n'est pas complète et la diversité des espèces rencontrées reste impressionnante. Les espaces naturels sont en régression à une trop grande vitesse pour que ce petit monde s'adapte. Les Butineurs proposent la création de réservoirs de biodiversité dans les délaissés ou friches urbaines. Avant qu'il ne soit trop tard.

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>