Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Butineurs du Val de Bièvre

L'épervier il faut le dire...

27 Avril 2013 , Rédigé par Dan

Est le pire des voleurs, chantait Hugues Aufray.

Valentin (17 ans) du haut de son balcon a saisi l'instant où ce bel oiseau s'est posé dans son jardin à Gentilly. Les marques rousses sur les joues et sous les ailes nous apprennent qu'il s'agit d'un mâle. C'était en plein hiver,la période ou l'épervier n'hésite pas à s'approcher des maisons pour se nourrir de passereaux entre autre. On peut parfois l'apercevoir d'un vol rapide longer la partie haute du parc du Coteau. A chaque fois un frisson de panique traverse les arbres.Un vent d'effroi qui fait trembler les feuilles.Les mésanges bleues et charbonnières s'affolent à son passage.Dans la nature c'est une question de survie de réargir vite. 

Il est venu, messieurs dames,
Visiter mon poulailler.
Il est venu, messieurs dames.
Ma colombe, il m'a volé

Valentin, ferme bien la porte sur les colombes de ton jardin !

L'épervier d'Europe (Accipiter nisus)

L'épervier d'Europe (Accipiter nisus)

Ce beau rapace est de plus en plus nicheur dans la capitale selon Frédéric Malher (oiseaux nicheur de Paris). Encore un autre exemple de l'implantation d'une nouvelle espèce dans notre environnement urbain. Cet oiseaux niche généralement dans les conifères de grandes tailles. Est-ce la présence de ces résineux, de plus en plus nombreux dans la capital qui favorise leur nidification ? Tout cela nous amène à nous poser des questions sur la présence de la nature en ville. quels mécanismes et quelles évolutions possibles pour les écosystèmes ? Des réponses encore mal connues.

Cri d'un épervier.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article